Formation contre sélection des élites

La relation ne passera plus par les canaux traditionnels, ni par l’ordinateur familial, ni même par le smartphone de l’automobiliste mais par l’ordinateur de bord, relié au web et autorisant de ce fait ce qui n’existe pas aujourd’hui : une communication bidirectionnelle et interactive.Je plaide pour une cause nationale sur l’agro-alimentaire remettant au cœur des politiques nationale, régionale et locale une stratégie de développement du secteur consistant à améliorer sa compétitivité sur les plans technologique (automatisation, robotisation), organisationnel, humain (formation, recrutement) et innovation.Pour l’instant, nous devons dire stop à cette folie immorale des biocarburants.Le constat a été établi,le contrat de filière « Silver économie » , engagé par le gouvernement français en décembre dernier, établit les bases d’une large mobilisation publique et privée. Nous le devons à nos enfants et aux enfants de nos enfants.Souvenons-nous qu’à l’été 2012, l’Union monétaire vacillait encore, exposée à des risques de crise systémique sans précédent qui mettaient en péril son bien-fondé politique et l’existence même de sa devise.Ainsi, par exemple, les types de pari autorisés seront précisément réglementés (taux de retour pour les joueurs) ; les opérateurs seront soumis à une condition de territorialité, afin que certaines données soient accessibles par l’Arjel ; la publicité sera autorisée mais sous condition de ne pas s’adresser aux mineurs.ELLE PASSERA UN PREMIER TEST D’ICI À LA FIN DE L’ANNÉE avec l’affaire la plus emblématique du pantouflage « made in Europe » : celui de l’ancien patron du service juridique de la Commission européenne, autrement dit l’un des fonctionnaires les plus puissants de Bruxelles.rêves de bébé avis assume en surjouant l’humour un langage aux accents marketing, bien dans la tradition anglo-saxonne, pour emporter l’adhésion. Pour ma part, je ne crois pas que la question du rang de la France soit réductible au seul montant de la programmation militaire.Cela reste encore faible comparé aux volumes échangés via les cartes bancaires.Le débat ne fait donc que commencer.L’Allemagne enfin sait qu’elle ne peut s’affirmer comme puissance globale, ce que lui vaut son rôle et son poids économique, qu’à travers l’Union.

Publicités