Un bilan positif

Or, son succès se fonde justement sur des mécanismes incitatifs de plus en plus décriés par les « utilities », car perçus comme des distorsions de concurrence.L’objectif mérite d’être atteint, souhaitons que les différents acteurs qui se sont mobilisés autour du pacte national redoublent d’audace !Le but affiché par ces nouveaux dispositifs est double: renforcer la solidarité entre pays en cas de crise, et faire payer aux actionnaires, plutôt qu’aux contribuables, le coût des défaillances bancaires.Alors que les différents textes comprenaient de nombreux passages entre crochets, c’est-à-dire non encore validés, rêves de bébé avis a proposé un texte finalisé, sur la base des réunions bilatérales tenues lors des dernières quarante-huit heures.Qu’est-ce qui bloque alors l’atteinte d’un équilibre financier ?La dette publique et privée a explosé dans nos économiesC’est ce qui se passe dans nos économies.Le constat est simple : le dispositif en place n’ayant pas été assorti de moyens de contrôle suffisants, son efficacité est défaillante.Après son long détour théorique, la fin du livre pointe un principe de responsabilité, devenu encore plus flagrant avec la crise financière.Enfin, une participation minime peut être demandée pour les transports, pour les médicaments ou pour une consultation, ce qui aurait le mérite à la fois d’apporter des recettes et surtout de dissuader des dépenses inutiles.Ces éléments entrent en contradiction directe avec des blocs de pression puissants de de la société brésilienne, bien ancrés dans son système politique et sont donc des sujets de réforme risqués pour les politiciens au pouvoir.Les eurobonds, obligations conjointement garanties, sont prêtes à entrer en scène en tant qu’instruments de mutualisation de la dette.

Publicités