Le jeu de la mort de l’euro

Pourtant, il est un domaine dans lequel elle se montre largement autant, sinon plus, engagée que ses aînés : celui des initiatives sociales et solidaires.Certes, les structures subsistent mais les citoyens mettent au premier plan la défense et la reconnaissance de leurs droits, dont ils demandent en permanence l’extension.Et cela n’est jamais tant manifeste que dans les analyses prospectives des économies émergentes.Initiateur de cet outil novateur, Antonio Fiori, estime qu’un salarié qui va bien est un salarié qui parvient à équilibrer toutes ces sphères en fonction de ses besoins propres.L’indétermination du futur crée un déficit de référence objective que les marchés ne peuvent surmonter que grâce à la production d’une opinion majoritaire autour desquels les visions hétérogènes de l’avenir peuvent momentanément se cristalliser.Mais cette seule annonce pourrait suffire à diminuer les différentiels de taux.Cela est particulièrement vrai dans les économies avancées, où les réserves financières épuisées et la paralysie politique empêchent les investissements constructifs dans des secteurs tels que l’infrastructure et l’éducation.Ces sauvetages prennent dans un premier temps la forme de prêts intergouvernementaux, de telle sorte que l’illusion peut demeurer selon laquelle chaque pays rembourse effectivement sa propre dette.La théorie du marché est complètement muette sur la nature du régime politique dès lors que l’État de Droit est respecté.De manière directe, une réduction des quantités jetées par les ménages (de nombreux leviers permettent d’agir directement à ce niveau, depuis une meilleure planification des courses jusqu’à l’art d’accommoder les restes…) leur restituerait immédiatement du pouvoir d’achat : une étude menée au Royaume-Uni a ainsi estimé à 500€ par ménage et par an le potentiel.Certes, il existe quelques revenus non-taxés comme certains revenus du capital (l’assurance-vie, les PEA), comme les plus-values non-réalisés (mais il est difficile d’imposer des gains simplement potentiels), comme les loyers implicites (ceux dont bénéficient les personnes qui logent dans un appartement dont ils sont propriétaires), mais qui osera y toucher ?On voit facilement qu’il y aura une création de deux euros de dettes pour que l’économie puisse tourner.L’explosion envisageable de la consommation d’énergie stimulera certes les statistiques portant sur les dépenses des ménages.

Publicités