L’exclusion numérique

En pratique, rien ne s’oppose à ce que la BCE achète des actifs privés. La correspondance du modèle à la réalité est une science imparfaite qui laisse une grande place à l’erreur. Dans la Loire, le secteur du tourisme emploie près de 8 600 salariés. Il estime les « trente glorieuses » comme une sorte d’erreur historique, période pas précisément considérée heureuse par ses contemporains.Coincées à l’intérieur, les entreprises européennes cherchent elles aussi ailleurs leur croissance.Tout le reste – de la pratique des artistes aux corvées domestiques – n’en fait pas partie puisqu’il ne rentre pas dans l’une des cases prévues.La connaissance des habitudes d’achat, historique, commentaires et autre informations que permet l’exploitation des données permet aux clients de bénéficier d’une expérience de grande qualité, qui bénéficie d’offres adaptées à ses habitudes et ses besoins. Sur ce terrain, en dépit de difficultés résiduelles d’intérêts, la France du Grenelle de l’environnement pourra toujours trouver un répondant et, le cas échéant, un aiguillon.C’est filer un peu loin l’éternelle métaphore du couple franco-allemand. Mais il faut aller plus loin, car la technologie ne résout pas tout, et ce pour au moins deux raisons. Cette politique dite « hétérodoxe » prend une dimension particulière dans le contexte de la zone euro : la BCE doit-elle attendre que les taux soient à zéro pour lancer une machine quantitative ?Pour ne pas être en décalage, les commerçants doivent travailler avec les outils d’aujourd’hui pour parler la même langue que leurs clients ; apprendre à apprivoiser le web-to-store, le web-in-store et enrichir leurs offres et leurs services avec le digital. Il n’y a pas de meilleur moyen aujourd’hui pour faire revenir ses clients et en attirer de nouveaux », conclut Jean-Thomas Trojani justice.La construction de ces conditions, déjà bien engagée, est parfaitement réalisable et constitue tout l’enjeu des réformes de structure du quatrième paquet de l’Union européenne et du projet de loi de réforme ferroviaire en France.

Publicités