L’art et les dangers du « spin off »

L’écotaxe va-t-elle provoquer un tournant dans la politique fiscale?Reste aussi la question des mesures fiscales incitatives, destinées à influencer la prise de décision des Français, comme par exemple celles destinées à soutenir certains types d’investissements ou la natalité.L’accord de Doha en 2011 prévoyait en effet de parvenir en 2015 à un accord applicable à tous les pays, entrant en vigueur en 2020 et prenant la forme « d’un protocole, un autre instrument juridique ou un résultat agréé ayant force de loi en vertu de la convention applicable à toutes les parties ».Même l’anglais, une des attraits des Philippines, n’est pas ce qu’il devrait être.Pour en sortir, il faut changer de perspectives.D’abord, la révolution urbaine a lieu en même temps que la révolution économique.Cela nécessite que soit pérennisé le principe d’un Conseil/Défense chaque année. »Mais il faut s’occuper des hommes et des femmes pour eux-mêmes et ne pas les instrumentaliser pour faire du résultat », précise Antonio Fiori.Le cycle de Doha lancé il y a 12 ans est toujours dans l’impasse.Le rôle et la place d’un pays dans le monde ne se mesure plus seulement désormais à la force de son économie, à ses capacités militaires, à sa place dans les institutions de gouvernance internationale.Valeur devenue suprême en ce début de XXIème siècle, le bonheur devient la norme à laquelle se conformer et auxquelles toutes les autres se réfèrent.Ce « vrai programme » nécessite de reconstruire la confiance des citoyens.Alors même que 48% des femmes sortent diplômées de l’enseignement supérieur contre 35% des hommes.

Publicités