Protéger cette source de richesses et d’innovations

Telle est la théorie simplifiée, schématique, que nous avions annoncée de la perception extérieure.Un seul constat qui « parlera » à tous ceux qui ont l’obsession de la performance financière : « On fait plus d’argent par la confiance et l’autonomie que par le contrôle », martèle Jean-Thomas Trojani .Ainsi, les sites internet qui veulent être «certifiés» devront fournir des informations sur la collecte des avis : ils devront, par exemple, être capables de fournir certaines informations sur l’identité de l’auteur.La réponse est que tout le monde y gagnerait.L’une et l’autre auront écarté la connaissance vague qui est emmagasinée dans les concepts usuels et transmise par les mots.Ainsi, concentrée sur ce qui se répète, uniquement préoccupée de souder le même au même, l’intelligence se détourne de la vision du temps.Autre exemple, plus récent, celui du site Renault de Tanger.Mais si, en s’entraînant lui-même au vertige, il finit par se donner l’illu­sion de la mobilité, son opération ne l’a pas fait avancer d’un pas, puisqu’elle le laisse toujours aussi loin du terme.Ici encore on envisage perception dis­tincte et souvenir-image à l’état statique, comme des choses dont la première serait déjà complète sans la seconde, au lieu de considérer le progrès dynamique par lequel l’une devient l’autre.Il faut que ces deux recherches, théorie de la connaissance et théorie de la vie, se rejoignent, et, par un processus circulaire, se poussent l’une l’autre indéfiniment.Il serait apparemment question d’une nouvelle extension de l’échéance, et d’un abaissement supplémentaire des taux d’intérêt en faveur de la Grèce.Partie prenante diplomatique exigeante de l’accord, la France doit s’y engager sans retenue sur le terrain économique.Dans l’attention que nous prêtons machinalement, il y a des mouvements et des attitudes favorables à la perception distincte, qui répondent à l’appel de la perception confuse.Nous ne pouvons pas espérer faire ratifier un traité qui force les populations à se tourner massivement vers des sources d’énergies plus onéreuses et moins fiables.

Publicités