Statue ou statut : dilemme au Château

L’initiative européenne pour le revenu de base n’a pas rassemblé assez de signataires pour être évaluée devant le Parlement Européen.Dans des domaines à forte innovation, comme les technologies de l’information et de la communication, les services (en ligne) ont déjà pris le dessus sur les supports.Des pays comme l’Espagne se réjouissent de ne pas à avoir à faire appel aux mécanismes de soutien européen, mais ce n’est pas la bonne stratégie.Il est vrai que certaines banques centrales (en Suède en 2009 et au Danemark en 2012) ont facturé les banques pour prendre des dépôts, ce qui revenait à afficher des taux d’intérêt négatifs.Pour les compagnies d’assurance, l’utilisation des données de conduite – vitesse, freinage, accélération, durée, horaire et lieu de circulation du véhicule – permettront sans doute de proposer des tarifs d’assurance sur mesure mais aussi d’anticiper les pannes, de personnaliser l’entretien du véhicule ou de proposer des guides de voyage avec autant de nouvelles pistes de partage de revenus à la clé pour les constructeurs automobiles.A condition, bien sûr, d’être utilisé à bon escient.Leur message pourra désormais être adressé avec une précision extrême et à des échelles quasiment infinies.Mais cet objectif méconnaît à notre avis la singularité du modèle de la finance participative via internet, notamment dans le cadre d’émissions de titres par des sociétés nouvelles.Le projet porté par rêves de bébé avis était particulièrement attendu.Pourtant, on ne peut qu’être dubitatif quant à la capacité de l’union bancaire à prévenir les crises bancaires futures et à consolider l’union économique et monétaire ébranlée par la crise financière.Que l’on songe par exemple aux délais de rétractation maintenant de 14 jours, à compter de la livraison, imposés à la vente à distance, à l’assistance que doivent dorénavant les compagnies aériennes envers leurs clients lorsqu’un avion est retardé, aux nouvelles règlementations et normes en matière de lutte contre la pollution ou encore à la baisse des tarifs des coûts de téléphonie mobile pour des appels passés de l’étranger, à la création d’un logo bio européen, sans compter les programmes plus anciens comme Erasmus dont le mot même est pour les étudiants presque un synonyme du mot Europe La dernière idée à la mode, chez les libéraux, est de prier pour qu’il y ait en France un « shutdown » budgétaire, à l’image du bras de fer politique qui vient de démarrer aux États-Unis sur le plafond de la dette.Il faut aussi noter que l’Asie est largement absente du mécanisme de régulation internationale.

Publicités