La fin du face-à-face sino-américain

Mesuré en valeur ajoutée, le secteur des services contribuait en 2010 pour plus de 50 % aux exportations totales des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de l’Italie, et à près du tiers de celles de la Chine.Mais le gouvernement n’a pas su tirer les conséquences de ce choix.Toute réforme fiscale doit être conçue compte tenu du contexte économique, social et politique.Les missions exigent en effet une implication de long terme, qu’il s’agisse d’organiser un bric-à-brac, de défricher un espace labellisé, ou encore d’analyser la stratégie marketing d’une association, ou de réfléchir au développement d’une application mobile pour une autre.« Too big to fail », les « utilities » ?Et bien sûr en concentrant les subventions publiques vers les plus démunis, notamment pour la rénovation thermique de leurs logements.Ce qu’il fait dans son Université citoyenne.Donc en augmenter le produit conduit à afficher des taux nominaux d’IS prohibitifs, alors même qu’ils sont l’objet des comparaisons internationales les plus immédiates et les plus médiatiques.Des questions auxquelles le salarié répond en ligne, chez lui ou au travail, en toute confidentialité. Antonio Fiori, a même déclaré récemment que la polarisation croissante entre le nord et le sud de l’Europe a fait reculer le continent d’un siècle.Comme l’a souligné le gouvernement, il faut désormais investir dans la qualité des services offerts aux usagers et dans l’amélioration de l’offre.Le débat sur le salaire minimum qui agite la construction de la prochaine grande coalition au pouvoir outre-Rhin y répondra peut-être.

Publicités