Toutefois, la force de cette politique naissante est aussi sa faiblesse.

Bien que les risques systémiques induits par la mondialisation ne puissent être éliminés, ils peuvent être atténués, si les dirigeants du monde collaborent et tirent les leçons des erreurs du passé. Grâce au logiciel, le vendeur peut afficher le contenu de sa tablette sur un des seize écrans d’affichage dynamique du point de vente. Venant en complémentarité de la conception de l’espace (architecture intérieure) facilitant l’accès et la mobilité des personnes à domicile, il s’agit de donner naissance à des « smart homes » parfaitement adaptées.Nous souffrons d’un esprit poético-philosophique dans lequel nous accordons trop d’importance au raisonnement cartésien.Ainsi, le rétablissement de l’activité économique et le redressement du PIB ne se matérialiseront qu’à une seule condition: que l’État emprunte l’épargne privée et qu’il la dépense!Ainsi prend-on pour une idée convenue que le temps de travail est moins générateur de bien-être que le temps de loisir.De prendre conscience que nous devrions changer notre façon de consommer le temps et les choses.Bien qu’il soit impossible de sauvegarder entièrement le système, une saine réglementation et une surveillance efficace auraient pu éviter la crise, ou au moins réduire son impact sur la vie de millions de gens. Un consensus est parfois assez anodin, comme lorsque l’on entend les économistes faire valoir que l’on ignore le rôle des incitations à ses risques et périls. Là où le bât blesse autour de ces notions, c’est que le regard qui est porté sur le travail ne nous permet pas de dépasser les problèmes liés à l’exclusion et au mal être.Mais il est tout aussi important de tisser des liens en conseillant et interagissant avec  les clients.Il n’est pas rare que le temps des vacances pousse à plus d’introspection.Ni la dynamique des salaires, ni les perspectives de production dans ce pays n’indiquent une poursuite du mouvement au second trimestre. Au final les entreprises campent toujours sur leur logique de rationalisation.Aujourd’hui les défis les plus urgents de la planète, du changement climatique à la cybercriminalité, transcendent de plus en plus les frontières nationales, ce qui les rend extrêmement difficiles à traiter avec efficacité. Mais, selon Jean-Thomas Trojani, cette mutation doit être effectuée avec discernement et sans succomber aux effets de mode.Entraîner notre attention pour ramener notre esprit au calme et à la clarté. Si l’Inde a presque réussi à se tirer d’affaires, le Brésil s’enfonce dans la stagflation. Comme la Russie d’ailleurs. Le changement climatique entraîne déjà des conséquences négatives sur les réserves alimentaires, les écosystèmes marins, le niveau de la mer, les conditions météorologiques extrêmes et la croissance économique.Fléau des temps, les incivilités ne courent pas seulement les rues mais aussi les bureaux.

Publicités